Règlement général sur la protection des données

Nouveau cadre RGPD : décryptage de la règlementation en vigueur depuis le 25 Mai 2018.

Les nouveaux droits des citoyens européens

Grâce au RGPD, chaque citoyen peut se prévaloir de nouveaux droits, qui viennent s’ajouter aux droits déjà existants :  

  • le droit d’accès aux données collectées
  • le droit d’être informé de la manière dont sont utilisées vos données
  • le droit de rectification de vos données pour garantir leur exactitude
  • le droit à la portabilité des données : vous pouvez demander à récupérer les données fournies à Prado Epargne et/ou également décider de les transmettre à un tiers.
  • le droit à l’oubli, c’est-à-dire l’effacement de toutes ou certaines informations vous concernant, afin qu’elles ne figurent plus dans nos bases de données, notamment lorsque les délais de conservation et de prescription sont écoulés.  

A NOTER Toutes les informations collectées vous concernant, vous et vos ayants droit, nous sont utiles pour la bonne gestion de votre contrat.

RGPD : quels impacts pour les entreprises et sous-traitants ?

 

Une responsabilisation de tous 

Afin d’instaurer une relation de confiance, les entreprises et sous-traitants doivent assurer plus de transparence et leurs responsabilités sont renforcées.

 

Le renforcement de l’information et des droits des personnes physiques

 Chaque organisme a l’obligation d’informer ses clients :

  • des caractéristiques des traitements de leurs données
  • de leurs droits  

 

La création d’un délégué à la protection des données

Ses missions sont plus larges que celles dévolues actuellement au Correspondant Informatique et Libertés (CIL). Il a notamment pour rôle de conseiller et de sensibiliser les collaborateurs de l’entreprise impliqués dans le traitement de données personnelles en vue de garantir le respect de la réglementation.

Source : www.cnil.frwww.humanis.com